Newsletter du 13/05/2019

Madame, Monsieur,

 

Plusieurs adhérents nous ont signalé avoir reçu un étrange appel téléphonique et/ou un mail.

Un cabinet d’avocat parisien nommé DTA contacte certains CGP et investisseurs du groupe Maranatha, afin de leur proposer une « solution ».

 

Ces personnes prétendant agir pour le compte d’une centaine d’investisseurs dont les noms ne sont pas précisés.

 

La démarche pose question à la fois sur la forme et sur le fonds :

 

  • Sur la forme :

 

  • pourquoi maintenant ? Au moment où l’ADEFIMA met en place une solution ?
  • comment ce cabinet a eu vos coordonnées ?
  • qui sont ses donneurs d’ordre ?

 

  • Sur le fond :

 

  • Quelle est la pertinence des arguments juridique avancés ?
  • La liquidation amiable des SCA n’arrangeant personne, pourquoi aucun des nombreux avocats, administrateur judiciaire, juge, procureurs quelle que soit leur position… n’a la même lecture que DTA du Code de commerce ?
  • Quelles conséquences pour les demandeurs investisseurs agissant individuellement en dehors de l’ADEFIMA en cas de décisions judiciaires contraires ?
  • Quel intérêt y a-t-il à diviser une nouvelle fois les investisseurs ?

En l’état de ces interrogations, nous vous recommandons la plus grande prudence et de ne pas donner suite à ces sollicitations.

Merci de votre attention,

Bien cordialement.

 

 

le Bureau d’ADEFIMA

Central Canebière
10 rue de la république,

13001 Marseille
contact@adefima.fr
www.adefima.fr

Laisser un commentaire

Fermer le menu