Newsletter Investisseurs du 13 décembre 2017

Thèmes de la newsletter :
– actualités de l’ADEFIMA
– réaction de l’ADEFIMA à la campagne de désinformation et de dénigrement menée à son encontre
– point sur les créances à déclarer désormais
– analyse de la situation de l’Hôtel Ibis Saint Jean de Maurienne

Madame, Monsieur,

Nous remercions tous les adhérents de l’ADEFIMA ! Et nous vous informons que les certificats d’adhésions sont actuellement en cours d’édition et d’envoi.

L’ADEFIMA ambitionne d’atteindre les 2000 adhérents afin de disposer d’un quorum important pour faire entendre la voix et les intérêts des investisseurs.

Nous invitons tous les investisseurs à nous rejoindre au sein de l’association afin:
– que nous devenions ensemble incontournables dans la procédure collective, de sorte que nos intérêts ne soient pas scellés par des personnes qui n’ont que faire des investisseurs, et qu’aucune décision ne puisse être prise sans nous qui sommes les premiers concernés!
– de pouvoir peser dans chaque assemblée générale
– d’être représenté au sein d’une association d’épargnants à but non lucratif
– de pouvoir faire déclarer sa créance si nécessaire
– de bénéficier de toutes les informations vérifiées par notre avocat quant à l’avancée de cette procédure.
– de ne pas supporter des frais d’avocats prohibitifs alors même que nous n’en sommes qu’au début de la procédure et qu’il est impossible aujourd’hui d’en connaitre le délai, les actions futures à mener, ou même l’issue.

Nous avons à ce jour connaissance de 3 repreneurs potentiels très sérieux, qui ont les moyens d’acquérir l’ensemble du groupe, et de désintéresser le fonds d’investissement Cale Street, néanmoins la procédure va être longue et il convient de se rassembler !

Notre mission se veut avant tout informative, bienveillante, et exclusivement dédiée à la défense des intérêts des investisseurs, et ce dans la transparence la plus totale, toutes les informations étant communiquées sur notre site.

A ce jour, l’ADEFIMA s’est rapproché de l’ensemble des organes de la procédure pour prendre attache auprès de tous les interlocuteurs du dossier, et faire état du nombre important d’investisseurs représentés, afin d’être sur que rien ne se fasse sans l’avis des investisseurs eux mêmes!

Réaction de l’ADEFIMA à la campagne de désinformation et de dénigrement menée à son encontre :
Nous sommes malheureusement contraints de sortir de notre réserve, l’ADEFIMA et notre avocat faisant l’objet d’une campagne de dénigrement et de désinformation savamment orchestrée auprès des médias depuis quelques jours. Et cela suffit !
Afin de rétablir la vérité, et de répondre aux nombreuses personnes qui nous ont interrogé sur ces attaques répétées, nous avons d’une part répondu par écrit à Monsieur Dosik, et d’autre part publié sur notre site un communiqué consultable via le lien suivant: http://adefima.fr/2017/12/08/reponse-de-ladefima-a-la-campagne-de-denigrement-et-de-desinformation-actuellement-en-oeuvre/

Point sur les créances à déclarer désormais :
Nous revenons vers vous comme convenu concernant les déclarations de créances que certains investisseurs doivent réaliser, afin de leur apporter notre assistance.
Pour rappel, les sociétés du groupe Maranatha sont, pour leur écrasante majorité, placées aujourd’hui en redressement judiciaire. A compter de la parution des décisions d’ouverture des redressements judiciaires, les créanciers ont 2 mois pour déclarer leur créance.

1) Les investisseurs Maranatha désormais concernés par cette nécessité de déclarer leurs créances sont:
– les personnes ayant investi en LMNP pour déclarer leurs loyers non perçus en créance
– les personnes ayant investi en Club Deal VIP (titres + distribution d’un compte courant d’associé) pour déclarer leur compte courant d’associé encore du à ce jour.
A défaut, cela signifierait la perte de cette créance pour l’investisseur concerné.

Pour déclarer leur créance, les investisseurs concernés peuvent:
– soit passer par leur conseil habituel: avocat, expert comptable,…
– soit la saisir directement en ligne
– soit la faire déclarer par l’avocat de l’association en qualité d’adhérent

Pour les personnes désireuses de faire déclarer leur créance par l’avocat de l’association, nous avons mis en place une fiche de liaison spécifique à remplir précisément, consultable sur les liens ci dessous:
– lien page ADEFIMA: http://adefima.fr/declaration-des-creances-maranatha/​
– Lien pour télécharger directement la fiche de liaison LMP-LMNP: http://adefima.fr/wp-content/uploads/2017/12/Fiche-de-Liaison-DC-Loyers-LMP-LMNP.pdf
– Lien pour télécharger directement la fiche de liaison Club Deal VIP-CCA: http://adefima.fr/wp-content/uploads/2017/12/Fiche-de-Liaison-DC-Solde-de-CCA.pdf

Afin que Maitre DE HAUT DE SIGY puisse traiter votre créance, il conviendra d’adresser idéalement par mail (hormis pour les personnes ayant déjà adressés ces éléments) à contactbhs@sbkg.eu :
– la fiche de liaison complétée (+ envoi du bulletin d’adhésion et du chèque de cotisation de 50€ pour les nouveaux adhérents)
– les justificatifs scannés en PDF (cf fiche de liaison)
– les bulletins de souscription et convention de compte courant scannés entièrement

NB : seront traités en priorité les déclarations de créances dont l’échéance est au 25 décembre 2017. Sont notamment concernés par cette date :
– Le Mas Des Herbes Blanches
– L’Hôtel Astor
– Le Saint Quentin

2) Les personnes ne détenant QUE des titres (Club Deal Capitalisation, Titranium Capitalisation, Club Deal Valorisation), n’ayant pas levé l’éventuelle option d’achat, ne sont pas concernées par les déclarations de créances à ce stade de la procédure (sauf cas très particuliers sur lesquels nous communiquerons). Par ailleurs, notre avocat ne préconise pour le moment ni de lever son option de rachat, ni de déclarer en créance la seule promesse de rachat. Cela aurait pour conséquence d’augmenter les créances à échoir, et rendrait impraticable l’élaboration d’un plan de continuation.
Pour ces investisseurs non concernés par les déclarations, nous leur conseillons de tout de même adhérer à l’association pour les raisons évoquées précédemment.

Analyse de la situation de l’Hôtel Ibis Saint Jean de Maurienne:
Sachez que l’ADEFIMA est également en train d’analyser plusieurs sujets de fonds sur lesquels nous communiquerons prochainement pour vous apporter une analyse objective, et des informations vérifiées.

Dans un premier temps, nous invitons les personnes investies sur l’Hôtel Ibis Saint Jean de Maurienne à prendre connaissance du communiqué de notre association, sur notre site, en cliquant sur le lien suivant : http://adefima.fr/2017/12/13/ladefima-vous-informe-sur-lhotel-de-saint-jean-de-maurienne/​

Concernant les hôtels du Roy, le fonds Cale Street a effectivement gagné en première instance dans une des procédures l’opposant au Groupe MARANATHA. Cependant, cette action individuelle est actuellement contrée par un débat judiciaire engagé sur le fondement du caractère collectif des procédures initiées devant le Tribunal de Commerce. Ce dossier est donc loin d’être clos, nous reviendrons très prochainement sur ce thème pour communiquer notre analyse.

N’hésitez pas vous inscrire à notre newsletter, et à consulter notre FAQ à votre disposition sur notre site (http://adefima.fr/faq/) et régulièrement mise à jour.

Le bureau de l’ADEFIMA
contact@adefima.fr
www.adefima.fr
04.86.67.05.11

Laisser un commentaire

Fermer le menu